Si je devais choisir...


Cela fait de nombreuses années que j’ai terminé ma leçon aux États-Unis.

Il a été livré notre dernier jour lorsque nous avons reçu nos certificats d'achèvement et les commandes pour nos prochaines missions. Notre instructeur de formation senior nous a conseillé de regarder autour du parc automobile qui avait été notre salle de classe et notre laboratoire.

«Regardez tous les outils sophistiqués sur lesquels vous avez été formé… des clés, des douilles et des tournevis de toutes tailles et de tous styles», dit-il. «Lorsque vous arriverez à vos motor pools, vous aurez la chance de trouver une clé à molette et des pinces.»

Il était honnête, bien que plus qu'un peu cynique. Il savait que dans nos parcs automobiles, ce qui n’avait pas été perdu, volé ou cassé était ce qui resterait à notre usage. Il nous disait qu'il faudrait faire avec. Les jeeps et les chars devraient encore rouler, que nous ayons ou non un voltmètre pour vérifier un circuit.

La même chose est vraie dans la vie. Ce serait certainement bien si nous avions toujours ce que nous voulions au moment de faire un travail. Ce qui compte, c'est ce que nous faisons de ce que nous avons.

C’est pourquoi, bien avant d’acheter un jeu de douilles ou de clés, j’ai investi dans une clé à molette et une paire de pinces. Si je devais choisir aujourd'hui, ils seraient toujours en tête de liste. Je préfère faire avec que ne pas pouvoir faire du tout.


Voir la vidéo: Hamza: Si je devais choisir un album, cest 50 Cent Get Rich or Die Tryin.. SkipSkip


Article Précédent

Premier hôpital à énergie solaire du Kentucky

Article Suivant

Comment faire le parfait coup de poing