Conseils pour garder les poulets au frais dans la chaleur de l'été


PHOTO: studio PERO / Shutterstock

Un troupeau de ponte est l'un des types de bétail les plus faciles à entretenir, ne nécessitant guère plus qu'un logement à l'épreuve des prédateurs, de la nourriture, de l'eau et peut-être un ou deux vers de terre. En retour, les poules fournissent à la famille des œufs frais de la ferme pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Autrement dit, jusqu'à ce que la chaleur élevée de l'été se déclenche et que les poulets stressés par la chaleur prennent un congé sabbatique et réduisent la production d'œufs à presque zéro.

Une fois que les températures atteignent les trois chiffres, vous aurez de la chance si vous obtenez un seul œuf d'un troupeau d'une douzaine de poules. Cependant, avec un peu d'attention supplémentaire, vous pouvez atténuer le stress de la chaleur estivale et aider les filles à continuer à pondre ces œufs d'or même pendant les jours canins de l'été.

Ennemi n ° 1: stress thermique

Les poulets sont des créatures assez robustes, endurant souvent des conditions de surpeuplement, une nutrition sous-optimale et un logement moins qu'idéal. Cependant, lorsqu'il s'agit de lutter contre la chaleur, les poulets ne sont pas trop aptes à maintenir leur fraîcheur. C’est parce que les poulets ne transpirent pas.

Au lieu de cela, la chaleur est dissipée via leur peigne, leurs caroncules, leurs jarrets et les zones sans plumes sous les ailes. Et s'il est vrai que les poulets, comme les chiens, sont capables de haleter pour aider à se refroidir, une fois que le halètement est évident, la poule est déjà dans un état de stress thermique.

Parce que les poulets ne transpirent pas, il est important de reconnaître les facteurs contribuant au stress thermique afin que vous sachiez quand mettre en œuvre vos pratiques de gestion de la chaleur. Une fois que les températures atteignent un doux 75 degrés Fahrenheit, de nombreuses poules commencent à consommer moins de nourriture. Cela se traduit par un niveau de nutrition réduit.

À mesure que les réserves de protéines et de calcium s'épuisent, la production et la qualité des œufs commencent à baisser lentement.

Au moment où les températures estivales atteignent 85 degrés, les œufs deviennent moins nombreux, plus petits et ont une coquille plus molle. De 95 degrés, la production globale diminue considérablement ou s'arrête complètement, l'épuisement dû à la chaleur devenant une menace sérieuse pour tous les oiseaux non protégés.

Dans les régions à forte humidité, les poulets sont encore plus exposés au stress thermique. Les indices de chaleur atteignent souvent ces seuils beaucoup plus tôt et durent beaucoup plus longtemps que dans les régions moins humides.


Voici quelques conseils supplémentaires pour garder les poulets au frais pendant la chaleur estivale.


Fournir de l'eau fraîche

Un approvisionnement constant en eau fraîche est peut-être l'une des meilleures stratégies pour garder les poules suffisamment à l'aise pour continuer à manger leurs rations et à pondre des œufs. Cependant, l'eau froide au toucher pendant les premières heures du matin devient souvent un liquide chaud et désagréable avant midi dans de nombreuses régions.

L'eau chaude est beaucoup moins attrayante pour le troupeau, ce qui réduit la consommation d'eau et la déshydratation. Une fois déshydratée, la poule a encore plus de mal à rester au frais et ne peut tout simplement pas pondre d'œufs.

Non traitée, la déshydratation entraîne un épuisement dû à la chaleur puis la mort.

Il existe de nombreuses façons d’assurer une source d’eau fraîche même si vous n’êtes pas à la maison pendant la majeure partie de la journée. Un réservoir d'eau avec un abreuvoir automatique est l'option la plus simple pour fournir un approvisionnement continu en eau fraîche et fraîche.

Chaque fois qu'une poule prend un verre, de l'eau fraîche remplit le récipient, encourageant les poules à continuer à boire.

Frozen, trop

Une autre option simple consiste à congeler plusieurs seaux d'eau pendant la nuit dans un grand congélateur coffre. Réglez chacun d'eux le matin à l'ombre pour permettre une fusion plus lente. Remplissez les contenants d'eau fraîche dès votre retour à la maison dans l'après-midi.

Vous pouvez également congeler l'eau dans des seaux de crème glacée d'un demi-gallon ou d'un gallon chaque soir et la placer dans des récipients à eau chaque matin ou, mieux encore, toutes les deux heures lorsque la température augmente autant que possible. Remplissez et recongelez chaque soir.

Pour un traitement spécial, congelez de grandes sections de fruits tels que la pastèque, le cantaloup, les tomates et même les baies et les concombres pour chaque jour. Ceux-ci peuvent être placés dans les seaux d'eau comme de la glace, ce qui aide également à garder les poules à boire.

En plus de l'eau fraîche, des électrolytes peuvent être ajoutés à l'eau pour encourager la consommation et pour remplacer les électrolytes perdus. Il existe de nombreuses recettes maison ainsi que des mélanges d'électrolytes prêts à l'emploi disponibles à l'achat.

Lorsque vous utilisez des électrolytes, cependant, assurez-vous de suivre attentivement les instructions. Certains recommandent de ne proposer les électrolytes que pendant une durée limitée pour éviter d'autres problèmes de santé.

C’est également une bonne idée d’inclure une source d’eau ordinaire à proximité au cas où une poule déciderait qu’elle n’aime pas le goût que les électrolytes ajoutent à l’eau.

Augmenter les protéines

Les poulets chauds ne mangent pas bien, ce qui diminue également la production d’œufs. Pour aider les poules à continuer de pondre, augmentez le niveau de protéines de leur ration. Passez d'une alimentation à 16 pour cent à une alimentation contenant 17 à 18 pour cent de protéines, comme celles conçues pour la mue.

Vous pouvez également augmenter les protéines en mélangeant de petites quantités de lait ou de graines de tournesol dans leur purée. Cela stimule davantage l'appétit.

Cependant, évitez de rayer les grains par temps chaud, en particulier les sources à base de maïs. Les glucides augmentent la température corporelle pendant la digestion, ce qui diminue encore la consommation alimentaire.

Ouvrez la Coop

La ventilation, non seulement dans le poulailler, mais aussi dans le poulailler, vient en deuxième position après des sources d'eau et de nourriture adéquates. Si vos filles ont de la chance et ont des fenêtres dans leur poulailler, gardez-les ouvertes une fois que les températures atteignent 75 degrés.

Les portes grillagées au lieu de portes pleines sont également très utiles même si elles ne peuvent être laissées ouvertes que pendant la journée, lorsque les prédateurs sont moins susceptibles de s'aventurer dans le poulailler pour un repas facile.

Les ventilateurs contribuent également au flux d'air et sont fortement recommandés. Mais il faut faire attention car ils peuvent constituer un risque d'incendie.

Quelle que soit la ventilation que vous fournissez à l'intérieur du poulailler, les poules pondues dans des nichoirs intérieurs seront toujours plus chaudes que ce qui est optimal.

Les poules couveuses ont un risque encore plus élevé d'épuisement dû à la chaleur et d'accident vasculaire cérébral qu'une poule non couveuse. Souvent, ils ne quittent leur nid qu'une ou deux fois par jour pour manger, boire et se soulager.

Il est donc préférable de déplacer les nichoirs à l'extérieur dans une zone sûre de la course pour les poules pondeuses et couveuses autant que possible.

Pour encourager la ponte dans les nichoirs extérieurs plutôt qu'à l'intérieur du poulailler chaud, vous devrez peut-être fermer la zone de nidification d'origine pour forcer les poules à chercher d'autres zones pour pondre leurs œufs.

Des caisses à lait vides et des paniers à linge carrés placés à l'extérieur et remplis d'un peu de paille font des nichoirs extérieurs appropriés. De nombreuses poules choisiront avec plaisir ces options de glacières plutôt que leurs boîtes intérieures normales.


Le bétail chauffe aussi. Voici comment vous pouvez garder la chaleur hors de vos vaches.


Beaucoup d'ombre

Les besoins les plus souvent négligés par temps chaud sont peut-être une ombre et une brise adéquates.

Pour fournir une source constante d'ombre autour de la cour, placez plusieurs bâches le long des murs de la piste dans la mesure du possible. Mais vous devez également faire circuler l'air dans le poulailler. Assurez-vous de laisser un espace ouvert d'au moins 3 pieds autour du périmètre entre la bâche et le sol.

Le bois de rebut peut également être utilisé pour construire des abris simples dans toute la cour. L'une de mes méthodes préférées pour créer de l'ombre est de plier les panneaux de bovins en une arche, puis de les recouvrir de bâches.

Ces tunnels ombragés sont les préférés de mes poules. Ils permettent une bonne circulation de l'air et une protection contre les pluies d'été occasionnelles. En prime, je peux déplacer ces abris temporaires au besoin avec une relative facilité et un équipement minimal.

La meilleure source d'ombre, cependant, est en liberté autant que possible, en particulier dans les zones boisées. La terre fraîche et humide est un trésor de vers de terre riches en protéines. Il refroidit également les pattes des poules et procure un soulagement indispensable lors de températures extrêmes.

Dans les zones où les prédateurs sont un problème, les clôtures portables sont une excellente option, qu'elles soient en liberté dans les bois ou dans la cour. Même les panneaux de bovins doublés de filet pour volaille peuvent être assemblés dans des enclos temporaires pour fournir aux poulets un répit de la chaleur.

De plus, l'espace d'itinérance supplémentaire empêche les poulets de se rassembler sous une seule source d'ombre. Cela leur permet en outre de rester au frais et plus à l'aise pendant la partie la plus chaude de la journée.

Assurez-vous cependant que vos poules ont un accès facile à leur source d'eau. Ils hésitent souvent à retourner au poulailler pour prendre un verre.

Placez quelques sources d'eau fraîche dans leurs espaces préférés pour les garder hydratés. Complétez avec de l'eau fraîche au besoin.

Bains de poussière et brouillards

Comme vous le savez probablement déjà, les poulets sont connus pour leur amour des bains de poussière. Pendant la chaleur de l'été, l'accès aux bains de poussière est un élément important de la gestion de la chaleur. La poussière a un effet rafraîchissant sur leur corps.

Vous pouvez aider les poulets à créer leur propre bain de poussière en leur permettant d'accéder à la saleté sans herbe. Vous pouvez également creuser un trou peu profond pour les démarrer.

Une autre excellente option consiste à remplir une piscine pour enfants avec de la terre molle et meuble de plusieurs centimètres de profondeur. Il ne faudra pas longtemps aux filles pour trouver ce bain de poussière de la taille d'un troupeau et y sauter.

Une autre utilisation pour une piscine pour enfants est comme source d'eau de pataugeoire. De nombreuses poules se promènent avec plaisir dans quelques centimètres d'eau fraîche chaque fois qu'elles ont chaud. Ils peuvent aussi prendre un verre.

Ajouter un monsieur à la zone dans laquelle ils se déplacent est un autre bon moyen de fournir une station de refroidissement. Les brumisateurs sont capables de réduire la température de l'air ambiant jusqu'à 20 degrés dans certaines régions.

Et comme les poules n'aiment généralement pas l'eau ruisselante d'un arroseur, des brumisateurs peuvent être utilisés à leur place pour refroidir les zones les plus couramment utilisées du poulailler les jours exceptionnellement chauds sans stresser davantage les poulets.

Garder votre troupeau en assez bonne santé pour continuer à pondre des œufs pendant les jours canins de l'été peut parfois être difficile. Cependant, le travail supplémentaire requis ne dure généralement que quelques mois. Et cela est facilité par une planification minutieuse telle que la sélection des races, le placement de l'eau et les endroits ombragés.

Alors remplissez votre congélateur de glace et de fruits surgelés, commencez à construire ces abreuvoirs supplémentaires et trouvez de l'ombre. Ensuite, vous et votre troupeau serez préparés lorsque la chaleur viendra.


Barre latérale: Signes de stress thermique

Le stress thermique commence et les poulets ont besoin d'aide pour rester au frais lorsque la température ambiante dépasse 80 degrés Fahrenheit. Et il est facilement apparent au-dessus de 85 degrés, selon le North Carolina Cooperative Extension Service. Pour la plupart des régions des États-Unis, ce sont des températures estivales assez normales.

De légers signes de stress thermique chez les poulets se manifestent par:

  • ponte réduite
  • des taux d'éclosion inférieurs
  • gain de poids réduit
  • œufs plus petits et plus faibles
  • peignes et caroncules pâles

Tout comme les gens deviennent plus irritables lorsqu'ils sont chauds et inconfortables, les poulets souffrant de stress thermique ne le sont pas non plus. Ils seront léthargiques, mangeront moins et boiront plus.

Une plus grande consommation d'alcool conduit à la diarrhée. Les poulets sont peut-être plus susceptibles de se battre et de se livrer au cannibalisme. Dans son état le plus sévère, le stress thermique peut entraîner des convulsions et la mort.

Une poule qui est simplement chaude peut être vue haletante légèrement, mais sinon elle agira normalement, dit Ashley Wright, un agent de la zone de bétail à l'Université de l'Arizona Cooperative Extension Service.

Une poule soumise à un stress thermique léger ou modéré peut haleter plus fortement ou tenir ses ailes loin de son corps et s'accroupir légèrement pour aider à la dissipation de la chaleur à travers les zones sans plumes sous ses ailes.

Elle continuera cependant d'agir normalement autrement.

«Ces poules ne sont peut-être pas en danger immédiat, mais c'est un signe que des mesures supplémentaires devraient être prises pour les refroidir, ainsi que le reste du troupeau, afin d'éviter l'épuisement dû à la chaleur», dit Wright.

«Une poule en danger d'épuisement dû à la chaleur haletera fortement et éloignera ses ailes de son corps. Elle peut avoir des caroncules et un peigne pâles; elle peut être léthargique, molle ou inconsciente. »

Un poulet présentant ces symptômes court un risque extrême de mourir du stress thermique et doit être refroidi rapidement.

«Plongez son corps jusqu'à son cou - pas sa tête - dans un seau d'eau fraîche - pas glacée - et placez-la dans un endroit frais jusqu'à ce qu'elle soit complètement rétablie», dit Wright.

Pour en savoir plus, consultez la section «Gérer les poulets de basse-cour pendant les périodes de températures estivales extrêmes».

Cet article a été initialement publié dans le numéro de juillet / août 2020 de Poulets magazine.


Voir la vidéo: Les différents Conseil pour réussir a bien votre élevage de volailles


Article Précédent

Nouveaux enfants: Esme et Jimmy

Article Suivant

Mouton islandais