Apprenez les termes associés à l'alimentation de vos poulets


PHOTO: Shutterstock

Nos oiseaux sont plus susceptibles d'être productifs et en bonne santé, en général, lorsque nous leur fournissons un régime alimentaire nutritif. Vous vous demandez peut-être: "Quel type d'aliment dois-je acheter à mon troupeau pour qu'il soit le plus productif et le plus en forme?" La réponse courte est: cela dépend.

De nombreux types d'aliments commerciaux existent, et pour des raisons spécifiques. Pour commencer, posez-vous des questions importantes: Élevez-vous des poulets de chair (oiseaux de chair) ou des pondeuses (oiseaux producteurs d'œufs)? Avez-vous des poussins, des poulettes (oiseaux non sexuellement matures) ou des oiseaux adultes? Élevez-vous votre troupeau de manière biologique ou non biologique? Devriez-vous obtenir un aliment de type purée, crumble ou granulés? Qu'en est-il des égratignures de poulet et des restes de cuisine?

En répondant à ces questions, vous pouvez vous assurer que vos oiseaux reçoivent la ration la plus appropriée et la plus saine. En outre, d'un point de vue pratique, comprendre les différences d'alimentation est une bonne chose sur le plan économique, car l'alimentation est le coût le plus élevé associé à l'élevage de poulets. Par conséquent, le type d'aliment que vous achetez doit être adapté au type de poulets que vous élevez. Cette rubrique vise à vous aider à prendre une décision éclairée.

Couches ou poulets de chair

Le premier facteur déterminant pour le type d'alimentation est le type d'oiseaux que vous élevez. Les pondeuses et les poulets de chair ont des besoins nutritionnels différents, et chaque type d'oiseau doit être nourri avec une ration formulée pour ses besoins.

Rations de couche sont significativement plus riches en calcium afin de favoriser la production d'œufs.

Rations de poulets de chair sont significativement plus riches en protéines et en énergie pour favoriser la croissance musculaire.

Fournir le mauvais type d’aliment entraînera un déséquilibre des nutriments et affectera négativement la santé et la productivité des oiseaux.

Chez UC Davis, nous avons vu des éleveurs de poulets avoir des problèmes lorsqu'ils essaient d'élever simultanément des pondeuses et des poulets de chair. Étant donné que les différents types d'oiseaux ont des besoins alimentaires différents, les poulets ne doivent pas être élevés ensemble dans la même zone. Vous pouvez, bien sûr, élever les deux avec succès sur votre ferme, mais ils doivent être conservés dans des zones séparées et recevoir des aliments séparés.

Nous avons également vu des gens ajouter du calcium à leur ration pour diverses raisons. Cependant, plus n'est pas toujours mieux. Une supplémentation en calcium supplémentaire peut augmenter l'incidence de la lithiase urinaire (concrétions pierreuses dans les voies urinaires), ce qui peut provoquer de graves lésions rénales.

Biologique ou conventionnel

Le choix entre les aliments biologiques ou conventionnels dépend de vos préférences personnelles et du type de marché sur lequel vous souhaitez vendre des œufs. Les aliments biologiques peuvent coûter environ deux fois plus cher que les aliments conventionnels. Deux grandes différences existent entre les aliments biologiques et conventionnels:

Alimentation biologique est dérivé d'ingrédients biologiques certifiés USDA, ce qui signifie que le maïs et le soja dans les aliments pour volaille doivent être exempts d'additifs synthétiques tels que les pesticides, les engrais chimiques et les colorants.

Alimentation de démarrage conventionnelle contient une classe de médicaments appelés coccidiastates qui aident à prévenir la coccidiose, une maladie à protozoaires, un trouble intestinal parasitaire qui peut être mortel pour les jeunes poussins. L'utilisation de ces médicaments n'est pas autorisée pour les aliments biologiques.

Du point de vue de la santé des volailles, les coccidiastats sont importants pour prévenir les maladies et les décès associés aux maladies coccidiennes.

Du point de vue de la santé humaine, les coccidiastates sont une classe de médicaments que les humains n’utilisent pas et, par conséquent, il n’ya pas de problème en ce qui concerne la résistance aux antimicrobiens des coccidies qui sont potentiellement résistantes aux coccidiastates. Bien que ces craintes - c'est-à-dire l'utilisation d'antibiotiques chez les volailles qui peuvent créer une résistance aux antimicrobiens à laquelle les humains peuvent être exposés - sont légitimes pour les antibiotiques, elles ne sont pas pertinentes comme décrit ici pour les coccidies et les coccidiastats.

Mash, crumbles ou granulés

Lorsque vous décidez entre l'alimentation en purée, en miettes ou en granulés, considérez principalement les compromis entre la commodité, les déchets d'aliments et la digestion des aliments.

Purée est la texture la plus fine de l'aliment et se compose de particules d'aliment finement broyées.

Granulés sont la plus grande forme d'aliment et sont formés à partir de particules d'aliment broyées.

Crumbles sont la texture intermédiaire de l'alimentation et sont des morceaux de granulés brisés.

En règle générale, plus la texture des aliments est fine, plus il sera facile pour les oiseaux de digérer. Cependant, plus les aliments sont fins, plus vous générerez de déchets alimentaires. Cela se traduit par un coût d'alimentation plus élevé avec de la purée et des aliments émiettés, mais en fonction de votre troupeau, cela peut également avoir un effet positif sur le taux de conversion alimentaire de votre troupeau, qui est la quantité d'aliments consommée divisée par la quantité d'œufs ou de viande produite.

Les jeunes poussins doivent être nourris avec une purée ou un crumble afin de s'assurer qu'ils peuvent facilement manger et digérer leur nourriture. À un âge plus avancé, vous pouvez les faire passer à un régime granulé pour aider à éviter le gaspillage d'aliments, ou vous pouvez continuer à leur fournir un régime en purée ou en crumble. Lors du choix de la texture du flux, il faut également prendre en compte le style de chargeur que vous avez ou prévoyez d'utiliser et les types de flux qui fonctionnent avec. Par exemple, un distributeur gravitaire avec des ouvertures plus petites pour que les aliments puissent passer à travers pourrait ne pas être efficace avec des granulés plus gros.

Une dernière mise en garde concernant l'alimentation en purée ou en miettes: les poulets préfèrent les plus grosses particules d'aliments. Assurez-vous que la nourriture que vous utilisez est uniformément broyée afin que les plus gros oiseaux ne surpassent pas les plus petits oiseaux pour ces particules plus grosses, ce qui pourrait nuire à la nutrition que tous vos oiseaux recevront.

Considérez attentivement tous ces facteurs pour déterminer ce qui est bon pour vous et votre troupeau. Les vétérinaires, les universités, les ressources de vulgarisation coopérative et les magasins d'alimentation peuvent également vous guider vers le bon produit une fois que vous avez une bonne idée du type d'alimentation que vous souhaitez. Soyez un scientifique lors de vos recherches; utilisez des sources réputées / professionnelles, posez beaucoup de questions et soyez toujours sceptique.

Anny Huang est associée de recherche à l'École de médecine vétérinaire UC Davis. Maurice Pitesky est membre du corps professoral et vétérinaire à l'École de médecine vétérinaire UC Davis-Cooperative Extension.

Cette histoire a été initialement publiée dans le numéro de mai / juin 2018 de Poulets magazine.


Voir la vidéo: Lalimentation des poulets coquelets avec les feuilles: Je nourrir mes volailles avec les feuilles


Article Précédent

Comment faire cuire une omelette au jambon, aux légumes et au fromage

Article Suivant

Le grand bus vert