La location de terres agricoles peut être un excellent moyen de démarrer


PHOTO: Julia Matejcek

Si vous passiez à Bigfoot Farm dans l'ouest du Massachusetts, vous n'auriez pas l'impression que la ferme est du tout temporaire ou même qu'elle est relativement nouvelle. Au contraire, Bigfoot Farm se sent comme une partie familière et substantielle du paysage.

Brian Cole a lancé Bigfoot en 2018 sur un seul acre dans les contreforts des montagnes Taconic à Williamstown, Massachusetts, une petite ville du nord-ouest de l'État qui borde le Vermont et New York.

Pour une combinaison de raisons pratiques et philosophiques, Cole a créé la ferme pour être un jardin maraîcher dans le style des agriculteurs / auteurs Eliot Coleman (Le nouveau producteur biologique) de Four Season Farm et JM Fortier (Le maraîcher) de La Ferme aux Quatre-Temps.

Cole fait pousser toutes ses cultures dans des plates-bandes permanentes surélevées de 30 pouces de large sur 50 pieds de long et séparées les unes des autres par des sentiers de 15 pouces paillés de paille ou de copeaux de bois.

La seule machinerie de la ferme est un BCS, un tracteur à deux roues de fabrication italienne qui peut faire fonctionner une variété d'outils allant d'une fraise à dents arrière à une tondeuse à fléaux.

La grande majorité du travail sur la ferme est effectuée à la main par Cole lui-même. En plus de réduire les coûts de machinerie et de main-d'œuvre, cette méthode de culture de légumes permet à Cole de donner la priorité à la santé de son sol en évitant un travail du sol et un compactage inutiles.

Cela lui permet également de faire pousser ses cultures à des densités toujours croissantes, ce qui se traduit par des rendements impressionnants.


Vous n’avez pas de tracteur? Voici comment vous pouvez faire en sorte que cela fonctionne pour vous.


Rêves contre réalité

Après avoir quitté la Californie pour aller à l'université à Williamstown, Cole a commencé à rêver d'agriculture dans le Massachusetts. Après avoir obtenu son diplôme, il a passé quelques années à travailler dans des fermes du Nord-Est avant de se sentir prêt à partir seul.

Le seul problème était la terre. Le rêve de Cole - comme celui de nombreux jeunes agriculteurs - avait toujours été de cultiver sur sa propre propriété. Mais la valeur des terres dans la région était élevée. L'achat de sa propre superficie n'était tout simplement pas une option à court terme.

La situation de Cole n’est en aucun cas unique. Une enquête menée en 2017 par la National Young Farmers Coalition a révélé que l'accès à la terre est le problème n ° 1 que les jeunes agriculteurs rencontrent aujourd'hui. En regardant les chiffres, il devient évident pourquoi.

Selon l’American Farmland Trust, 40% des terres agricoles du pays appartiennent à des personnes de plus de 65 ans. Cette tendance a également le pouvoir de s’auto-entretenir.

Étant donné que les jeunes agriculteurs ont de plus en plus de mal à accéder à des terres sur lesquelles créer leur propre ferme, de plus en plus d'entre eux décident de poursuivre d'autres carrières. Cela laisse un pourcentage toujours croissant de terres agricoles entre les mains des agriculteurs plus âgés.

En réponse, les secteurs public et sans but lucratif ont entrepris de promouvoir l'accès à la terre. Le Minnesota et le Rhode Island, par exemple, ont développé des programmes innovants pour améliorer l'accès aux terres historiquement agricoles. Et la Coalition nationale des jeunes agriculteurs a récemment publié un guide pour les agriculteurs intéressés à travailler avec des fiducies foncières pour trouver des terres agricoles.

Malgré tous ces efforts, de nombreux jeunes agriculteurs ne pourront pas trouver leurs propres terres agricoles sur lesquelles cultiver.


Découvrez si un tracteur à conducteur marchant pourrait convenir à votre ferme.


Option de location

Ainsi, un nombre croissant de jeunes agriculteurs louent des terres agricoles pour commencer leurs fermes.

Pour Cole, trouver un terrain n'était pas un processus facile. Au départ, il s’intéressait à concilier les droits d’exploitation agricole sur les cours avant de plusieurs personnes. (Il s'agit d'une méthode popularisée par les agriculteurs urbains tels que Curtis Stone.)

De nombreux propriétaires ont été intrigués par l'idée. Mais quand il a divulgué les détails du type d'accès dont il aurait besoin, ils avaient tendance à se désintéresser rapidement.

«Beaucoup de gens ne savent pas à quoi ressemble vraiment l'agriculture», dit Cole, en se remémorant cette époque.

Certains propriétaires terriens ont été découragés par son besoin d'être sur la propriété quotidiennement tout au long de la saison de croissance. D'autres n'aimaient pas le fait qu'il voulait ériger un petit tunnel haut pour une croissance limitée à la saison.

Finalement, des amis communs ont présenté Cole à un propriétaire foncier avec une grande propriété qu'il utilisait pour élever des alpagas et récolter du sirop d'érable. Le propriétaire foncier a également loué occasionnellement l'espace pour des événements et des mariages. Il était intrigué par l'idée de pouvoir se procurer des produits pour ces événements à partir de la propriété elle-même.

Ainsi, lui et Cole ont conclu un accord de poignée de main selon lequel Cole pourrait utiliser 1 acre de sa terre pendant un an. En échange, Cole a aidé le propriétaire foncier à mettre le foin en liberté et à transformer le sirop d'érable.

Aujourd'hui, deux saisons après cet accord initial, Bigfoot Farm opère toujours sur le même terrain. Cole a le tunnel haut qu'il a toujours imaginé.

Il n'a peut-être pas sa propre terre. Mais en louant des terres agricoles, Cole a une entreprise agricole qui continue de croître chaque année.


Vous avez besoin d'un sol sain pour de meilleures récoltes. Voici comment améliorer votre substrat de culture.


Land Ho!

Bien que la location de terres agricoles ne soit peut-être pas l'idéal dont rêvent de nombreux jeunes agriculteurs, cela peut être une réalité nécessaire pour ceux qui s'engagent à se lancer seuls. Si vous êtes un agriculteur et que vous souhaitez louer des terres agricoles, la première étape consiste à vous faire une idée du type de propriété dont vous aurez besoin.

Pour commencer, la recherche d'un terrain à louer peut ressembler beaucoup à l'achat d'une propriété à acheter. Commencez par penser à votre future entreprise agricole. Recherchez une propriété qui vous permettra de répondre aux besoins de cette entreprise.

Commencez par décrire les attributs de base de votre colis idéal. De quelle superficie ouverte votre ferme aura-t-elle besoin, par exemple?

De plus, prenez en considération les différents attributs d'une propriété qui rendront l'agriculture sur la terre plus ou moins difficile. Ceci comprend:

  • pente
  • élévation
  • le type de sol
  • drainage
  • exposition au soleil

Au-delà des qualités physiques de la propriété, il est également important de penser à son emplacement par rapport aux marchés sur lesquels vous espérez vendre. Il peut être tentant de rechercher une propriété moins chère à louer et loin de la ville la plus proche.

Mais réfléchissez bien aux dépenses associées à tous ces kilomètres de livraison.

De plus, pensez aux utilitaires dont votre ferme aura besoin. De quel type d'accès à l'eau aurez-vous besoin? Quel genre de besoins électriques aurez-vous?

De même, ayez une idée de l’infrastructure que vous souhaitez que la propriété possède ou que vous prévoyez de construire. Il est important de répondre à toutes ces questions avant de commencer votre recherche de terrain.


Si vous envisagez d’acheter un motoculteur, gardez ces choses à l’esprit.


À l'air libre

Une fois que vous avez une bonne idée de ce à quoi ressemble votre propriété idéale, il est temps de commencer votre recherche. Il existe un certain nombre d'organisations à but non lucratif nationales et régionales qui peuvent aider à faire correspondre les agriculteurs et les propriétaires fonciers consentants. Mais le bouche à oreille peut aussi être un outil puissant.

Une fois que vous avez trouvé des propriétaires terriens potentiels, Cole vous recommande d'être franc avec eux au sujet de votre vision de votre avenir là-bas.

«N'essayez pas de minimiser l'impact de votre opération dès le départ», dit-il. Bien qu'il puisse être tentant de rendre vos attentes minimales afin d'accéder au terrain, cela peut se retourner contre vous lorsque vous souhaitez étendre votre exploitation d'une manière que le propriétaire foncier se sent pris au dépourvu.

Il est particulièrement important d'être franc sur toute infrastructure que vous prévoyez d'installer sur la propriété, y compris les clôtures, les cerceaux ou les bâtiments de stockage. Il est également essentiel de trouver un propriétaire qui accepte de s’engager à avoir un agriculteur sur ses terres.

Dans l’expérience de Cole, de nombreux propriétaires fonciers voulaient pouvoir se retirer de l’arrangement s’ils décidaient de ne plus vouloir d’agriculteur sur leur propriété. Bien que cela puisse être tout à fait compréhensible, ce type d'incertitude est loin d'être idéal pour le bail.

Investissez du temps dans la construction d'un bail qui fonctionne en votre faveur. Et n’ayez pas peur d’impliquer un avocat.

Dans le cas de Cole, lui et le propriétaire foncier ont signé un bail de cinq ans après sa première année sur la propriété qui stipule que le propriétaire foncier ne peut rompre le bail que si Cole enfreint d’autres conditions du contrat.


Apprenez-en davantage sur les coûts associés au démarrage d'une petite ferme biologique.


Résolution de problème

Bien que certains agriculteurs louent des terres agricoles avec des infrastructures préexistantes, de nombreux agriculteurs sont confrontés à une absence d'infrastructure sur leurs terres louées. La parcelle d'un acre de Cole, par exemple, avait accès à un puits, mais sans électricité ni clôture existante.

Parce que les cerfs sont prolifiques dans la région et qu'il était hors de question d'ériger une clôture permanente pour les cerfs, Cole a installé une clôture électrique temporaire qui s'est avérée très efficace.

En matière d'électricité, Cole a appris à vivre sans elle. Bien qu'il serait utile de pouvoir aérer son tunnel haut avec des ventilateurs tout au long de l'été, Cole s'est simplement débrouillé avec une ventilation passive.

De nombreux producteurs récoltant la quantité de mélange de salade qu'il est se tourneraient probablement vers une essoreuse électrique pour légumes verts. Mais Cole est satisfait du système de manivelle qu’il utilise actuellement.

Un manque d'électricité signifie également que Cole n'a pas de réfrigération sur sa ferme. Il a donc dû trouver des solutions de contournement là aussi.

Pour les commandes en gros, Cole contourne généralement la réfrigération et livre à ses clients immédiatement après avoir terminé la cueillette. Quand il s'agit de récoltes plus importantes pour le marché hebdomadaire des fermiers, Cole a passé sa première saison à emballer tous ses produits dans les réfrigérateurs de sa cuisine.

Après cette première année, Cole a ramassé un vieux réfrigérateur de plain-pied commercial qu'il a réassemblé dans sa cour arrière. Maintenant, il peut emballer les produits dans des glacières - Cole en a assez pour rendre envieux n'importe quel car-campeur - pendant les 10 minutes de route entre la ferme et sa maison.

Problème de démarrage

De même, sans électricité pour faire fonctionner un appareil de chauffage ou des tapis de germination, Cole ne pouvait pas propager ses semis sur la ferme. Il lui a fallu un certain temps pour trouver une solution.

Finalement, il a trouvé une serre et une pépinière locales qui étaient disposées à lui louer un espace dans un tunnel chauffé. Cole a développé un système qui impliquait de faire germer ses plants à la maison. Il les a ensuite transportés jusqu'à la serre à l'autre bout de la ville.

Pour les agriculteurs qui n'ont pas leur propre espace de propagation, il existe d'autres moyens de démarrer les semis tôt dans la saison. Une option consiste à trouver un agriculteur à proximité avec un espace de propagation à revendre.

De nombreux agriculteurs n'utilisent qu'une partie de leur serre pour démarrer leurs propres semis. Certains pourraient être disposés à chauffer plus d'espace si vous payez les coûts supplémentaires.

Une autre option consiste à commander en début de saison auprès d'une entreprise semencière spécialisée dans ce genre de choses.

Comme le montre l’expérience de Cole, il est certainement possible de louer des terres agricoles pour démarrer une entreprise agricole. Mais ce n’est pas sans défis.

La location de terres agricoles n'est peut-être pas une situation idéale pour les jeunes agriculteurs. Mais ce sera une réalité pour beaucoup de ceux qui se sont engagés à se lancer seuls. Pour les agriculteurs qui se retrouvent à créer une entreprise sur la terre d’un tiers, il est important d’entrer dans le processus en reconnaissant l’ensemble unique d’obstacles auxquels vous serez confronté.

Surmonter ces obstacles, cependant, fera sans aucun doute de vous un meilleur agriculteur à long terme.


Barre latérale: Infrastructure mobile

Lors de la location de terres agricoles, il est important de garder à l'esprit que tout ce que vous construisez peut être temporaire. Voici quelques idées pour que votre infrastructure reste facile à déplacer.

  • Rendez-le modulaire. Concevoir ou acheter une infrastructure modulaire qui peut être facilement démontée vous facilitera la vie si jamais vous devez déplacer votre ferme. Considérez, par exemple, la mise en place de tunnels à chenilles - qui peuvent être montés ou démontés en quelques heures -
    pour vos besoins d'extension de saison au lieu de construire un grand tunnel haut avec des poteaux en ciment.
  • Rendez vos structures polyvalentes. Moins vous avez de structures à installer, mieux c'est, alors faites en sorte que celles que vous avez comptent. Un grand abri de voiture en métal, par exemple, peut être utilisé à diverses fins, allant du stockage d'outils ou de tracteur à une zone de lavage de légumes.
  • Nettoyez lorsque vous partez. Bien que de gros tas de ferraille et de vieux poteaux de clôture puissent sembler être une caractéristique nécessaire de toute vraie ferme, vous feriez mieux de ne pas accumuler de déchets inutiles. Purgez régulièrement la ferme de tous les articles inutilisés afin que vous ayez beaucoup moins à faire le jour du déménagement.
  • Mettez-le sur roues. Rendre littéralement votre infrastructure mobile est un autre moyen de la déplacer facilement de votre ferme. Vous pouvez construire votre zone de lavage de légumes ou votre station de transformation de la volaille à l'arrière sur un lit de remorque, ce qui vous permet de vous déplacer facilement où que vous soyez.

Cet article a été initialement publié dans le numéro de mai / juin 2020 de Fermes de loisirs magazine.


Voir la vidéo: Formation:3 business à lancer en Afrique avec moins de 3000


Article Précédent

Comment utiliser le mascara

Article Suivant

Milk Crate Garden: cultivez beaucoup de légumes dans un petit espace