Résolutions de Rosh Hashana



Photo de Judith Hausman

L’année prochaine, j’aimerais faire plus de ma trempette addictive, dans laquelle je remplace des courgettes rôties par des aubergines.

Ce mois-ci, la période d’évaluation et de notes de ma coopérative de jardinage pour l’année prochaine coïncide avec Rosh Hashana, le nouvel an juif, c’est donc le moment idéal pour prendre des résolutions pour faire les choses mieux et différemment l’année prochaine. Nous avons tellement appris de cette première expérience que nous voulons en profiter à nouveau l'été prochain.

Beaucoup de nos échecs de jardin étaient hors de notre contrôle et le résultat du temps, comme les melons qui n'ont jamais mûri, dont j'ai parlé ici. Nous avons décidé de renoncer complètement aux melons à l'avenir et de cultiver plus de courges d'hiver.

Cette année, la pluie a été très dure sur nos tomates; nous allons les déplacer et re-trancher avec des variétés plus résistantes. Alors que notre brocoli était fort, les vers l'étaient aussi et nous avons à peine vu un chou-fleur. Nous n'avons jamais vu nos graines de soja et nos choux de Bruxelles se sont également perdus.

Nous venions de réussir à sauver nos aubergines des mauvaises herbes, mais nous ne pouvions pas suivre la quantité de laitue que nous avions plantée. La nouveauté des cornichons mexicains qui poussaient comme des gangbusters n'était appréciée que par un seul membre, et peu d'entre nous aimaient non plus la bette à carde durable et multicolore que nous cultivions. J'aimerais que nous essayions de cultiver du chou-rave et plus de fenouil. Nous avons adoré les pois et les haricots verts, dont nous voulons tous faire pousser davantage, et nous avons adoré les betteraves.

En plus des résolutions du groupe, j’ai ma propre liste de légumes que je veux cuisiner et manger davantage. L’année prochaine, je vais pousser plus loin ma propre enveloppe de marinades, au-delà de l’écorce de melon, des gousses de pois et des radis que j’ai essayés cette année. Je suis également déterminé à récolter notre prolifique gombo plus petit pour pouvoir apprendre à l'apprécier. Enfin, je veux essayer la courge d'hiver cuite et les oignons rôtis en purée en tartinade.

Quant aux légumes que j’aimerais manger davantage? Je pense que je n’aurai jamais assez de ma salade de chou frisé cru avec du parmesan, de la vinaigrette au citron confit, des raisins jaunes et des graines de tournesol, ainsi que de ma trempette addictive qui se situe quelque part entre le houmous et le baba ghanoush. Pour faire la trempette, j'ai substitué des courgettes rôties à l'aubergine.

La torréfaction à feu vif est une méthode de cuisson formidable et simple pour la plupart des légumes, mais les poireaux soyeux que j'ai braisés lentement m'ont intrigué pour explorer cette méthode plus loin. J'adore le céleri-rave dans la salade de rémoulade classique, et j'ai l'intention de l'essayer dans un gratin crémeux, comme je l'ai fait avec d'autres légumes racines. Plus de salades de chou, plus de légumes verts.

Je serais ravi d’entendre vos évaluations rétrospectives et les résolutions du Nouvel An, chers lecteurs. Avez-vous découvert une nouvelle recette que vous ne pouvez pas attendre la saison prochaine pour en faire plus? Y a-t-il eu une récolte que vous avez ratée et que vous êtes déterminé à utiliser lors du prochain tour? Avez-vous développé un nouvel enthousiasme au marché fermier, une nouvelle méthode pour votre jardin en terrasse ou un nouveau goût dans votre cuisine?

Tranchez une pomme, trempez-la dans du miel local et pendant que vous grignotez cette friandise Rosh Hashana qui symbolise la douceur des nouveaux commencements, réfléchissez un peu et envoyez-moi une ligne.

Tags houmous, Hungry Locavore, salade de chou frisé, locavore, résolutions du nouvel an, légumes


Voir la vidéo: HIGH RESOLUTION - Rosh Hashanah


Article Précédent

Washington lance un conseil rural

Article Suivant

La vie douce