Lorsqu'une entreprise s'en va




Photo par Jim Ruen
Dans le monde moderne, Internet facilite la recherche d'informations sur les équipements qui ne sont plus en production.

Cela nous est arrivé à tous. Il fut un temps où nous nous retrouvions à tenir le téléphone avec frustration. Où allions-nous obtenir des pièces? Et le service? Et qu'allions-nous faire au sujet de cette page manquante dans le manuel - vous savez, celle dont la partie est tombée la semaine dernière.

À quel point cela a changé, je me suis rendu compte aujourd'hui lorsque j'ai reçu un e-mail d'un inconnu. Il avait acheté une chargeuse Groundhog (entièrement hydraulique) d'occasion pour son VTT. La raison pour laquelle il m’a contacté est que j’ai écrit plusieurs histoires sur l’utilisation de cet équipement sur mon VTT. Il lui manquait un manuel et quelques pièces et se demandait si je pouvais l'aider. Malheureusement, le Groundhog n'est plus fabriqué et l'entreprise qui l'a fabriqué a fermé ses portes.

Autrefois, mon nouvel ami n’aurait pas eu de chance s’il ne connaissait pas personnellement une personne possédant un équipement similaire. Dans le monde d’aujourd’hui, tout a changé. Pour autant que je sache, il existe un manuel pour la marmotte en vente sur eBay. En effectuant une recherche rapide, j'ai vu au moins un chargeur à vendre. Si vous recherchez «Groundhog loader» sur Google, vous obtenez 4 500 annonces.

Alors qu'est-il arrivé à mon ami? Eh bien, j'ai mon manuel, donc je vais faire ce que je peux pour l'aider au moins à identifier les pièces qui lui manquent. En attendant, si quelqu'un est intéressé à démarrer une entreprise pour fabriquer des chargeuses pour VTT, faites-le moi savoir. Il y a un design soigné qui attend d'être revitalisé et au moins deux d'entre nous qui peuvent avoir besoin de pièces.

Balises VTT, Jim Ruen


Voir la vidéo: Cest quoi Scrum? Pourquoi ça marche? - Scrum Life 55


Article Précédent

Comment faire des biscuits Margarita :)

Article Suivant

6 méthodes pour déplacer de gros rochers autour de votre ferme